Comment élaborer votre projet d'études ?

Pour choisir une formation, il convient en premier lieu de réaliser votre bilan personnel, en faisant le point sur votre personnalité, vos ambitions professionnelles, vos aptitudes, vos acquis, vos possibilités financières.

Pour bien s’orienter, il est nécessaire de disposer de l’information la plus complète et pertinente possible.

Reportez-vous donc à notre site Internet rubriques « étudier en France et vivre en France »
 

L'Office national d'information sur les enseignements et les professions (ONISEP), est également une précieuse source d’informations pour qui cherche à s’orienter dans l’enseignement supérieur en France.

Schéma des études après le baccalauréat


Campusfrance met à votre disposition un annuaire des formations du supérieur qui recouvre l'ensemble des formations et leurs établissements, de bac +1 à bac +5 et plus.

Accessible sur internet, cet annuaire permet une recherche par mots-clés, par domaine, et par régions (établissements) ; il prend également en compte les changements induits par la réforme du LMD. Ainsi, tous les Masters (Masters professionnels et Masters recherche).

Trouvez votre formation

Nos fiches domaines d'études


Il vous faudra ainsi évaluer votre cursus et vos résultats scolaires ou universitaires antérieurs. Pour une inscription :

•    en 1er cycle, vous devrez rechercher à quelle série de baccalauréat français correspond votre diplôme de fin d'études secondaires
•    pour entrer en 2e ou 3e cycle, il vous faudra évaluer à combien d'années d'études supérieures après le bac correspond, en France, le niveau atteint dans votre pays d'origine.


Il sera également nécessaire de déterminer votre niveau de connaissance en français.

Bien définir une stratégie d'études, c'est trouver un équilibre entre votre personnalité, vos goûts et vos envies, vos aptitudes et vos compétences, vos acquis et vos souhaits professionnels en tenant compte des perspectives économiques.

La plupart des étudiants étrangers qui souhaitent entreprendre des études en France ont déjà défini un projet personnel, ils viennent compléter leur formation, mais il est toujours utile de garder l'esprit ouvert à d'autres formations susceptibles d'offrir de plus grandes possibilités sur le marché de l'emploi du pays d'origine.

Les choix d'orientation doivent se fonder sur une profonde motivation personnelle. Vous devrez également faire preuve de réalisme et de curiosité. N'hésitez pas à solliciter l'avis de proches, de professeurs ou de connaissances qui, par leur expérience, peuvent vous aider dans vos orientations.


Une fois votre filière professionnelle déterminée, il vous faudra choisir le type d'établissement qui vous intéresse et qui acceptera de vous recevoir. Vous pourrez opter pour l'enseignement public ou l'enseignement privé, l'université ou une école, des études courtes à vocation professionnelle ou des études longues plus générales…

Dans le cas d'un établissement privé, assurez-vous qu'il fonctionne conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur (reconnaissance par le ministère de l'Education nationale). C'est une condition indispensable pour obtenir le visa puis le titre de séjour étudiant.

 Contacts : pour plus d'informations sur l'établissement où vous envisagez de vous inscrire, vous pouvez consulter :


le Centre national de documentation sur l'enseignement privé (CNDEP).

20, rue Fabert, 75007 Paris.

Tél. : 01 47 05 32 68.

Internet : www.fabert.com/ch14.htm


En cas de doute, vous pouvez demander à l'établissement une attestation officielle et son numéro d'agrément ou vous renseigner auprès des services du rectorat ou de la préfecture.

Vous devrez également penser à la situation géographique de votre établissement d'enseignement (Paris ou la province, centre-ville ou périphérie), facteur décisif qui influera sur vos conditions de vie, tant en termes d'études que d'hébergement (voir la rubrique consacrée au logement).

Enfin, pour tester votre décision concernant l’orientation choisie, n’hésitez pas, avant de vous lancer, à vous poser quelques « bonnes questions » :

« Suis-je bien préparé (niveau de français suffisant, notes en adéquation avec mon projet, financement, etc) ? »
« Ai-je choisi ma filière sans me laisser influencer ? »,
« Ai-je conscience des capacités et efforts requis ? »,
« Ai-je bien évalué les débouchés professionnels ? »,
« Puis-je m’imaginer vivre dans cette ville/région, aller dans cette université/école… ? »,
« Ai-je prévu des solutions de repli au cas où ma démarche n’aboutisse pas ? »…